Des Jeunes agés de 16 à 30 ans qui disent qu’ils ont choisi cette vie.

  • Des jeunes en errance dite « active », qui affirment avoir choisi ce type de vie dans une démarche de rupture sociale construite. Ils sont punks, zonards, travellers…
  • Des jeunes en errance dite « territoriale », emportés dans une dynamique d’échecs et d’exclusion, qui subissent l’errance et qui s’y adaptent de façon à survivre. Leur périmètre d’action est souvent limité à un bassin de vie au sein duquel ils vont de structures en structures sans sembler vouloir ou pouvoir engager de démarches de stabilisation.
  • Des grands lycéens, des jeunes étudiants et des jeunes travailleurs qui s’engagent peu à peu dans l’errance à l’occasion de dynamiques festives (locales, hebdomadaires, estivales, festivalières) et par la rencontre des publics déjà en errance présents dans leurs proximités.



Accueil > > Jeunes en errance > Rubrique Les Actes des Rencontres annuelles du réseau >

Compte-rendu

>>Clermont-Ferrand Novembre 2008

1er décembre 2008

 Auteur - Théme : Expérimentation logement. ARSL Limoges

 Sujet : Compte-rendu

Rencontres annuelles du réseau Clermont-Ferrand 2008

Sommaire : Expérimentation logement. ARSL Limoges - Approfondissements par groupes sur habiter-logement - De la rue des erres à la rue des arts. CEID Bordeaux - Approfondissments par groupes sur « inter-institutionnel » - Sur les marges des festivals. CEID Bordeaux - Débats collectif sur catégories, différences, et adaptation des formes d’action

déroulé

Les rencontres 2008 n’ont pas été construites selon le principe des rencontres précédentes. Elles ont été structurées sur la présentation de trois pratiques conduites sur la question de « la transition », faites par les équipes engagées dans ces expérimentations :

l’expérimentation logement à Limoges par le CHRS Augustins-Gartempe de l’ARSL ; la recherche sur les zones off de festivals par une partie de l’équipe du CEID de Bordeaux ; le point sur l’action « arts de la rue-centre ville » du CEID de Bordeaux. Chaque équipe présentait son action, sa démarche, le point de ses réflexions, puis un débat avec l’ensemble des participants était ouvert. Les professionnels-chercheurs présents (François Chobeaux, Pierre Coupiat, Thierry Morel, Régis Pierret) pouvaient intervenir pour proposer des éclairages plus théoriques appuyés sur les éléments du débat.

Après chaque présentation d’expérimentation, un approfondissement sur le thème développé à eu lieu en petits groupes d’échanges.



Retour en Haut

Accueil - Contact - Mentions légales

Site développé sous SPIP 3.1.6
RSS RSS 2.0