Des Jeunes agés de 16 à 30 ans qui disent qu’ils ont choisi cette vie.

  • Des jeunes en errance dite « active », qui affirment avoir choisi ce type de vie dans une démarche de rupture sociale construite. Ils sont punks, zonards, travellers…
  • Des jeunes en errance dite « territoriale », emportés dans une dynamique d’échecs et d’exclusion, qui subissent l’errance et qui s’y adaptent de façon à survivre. Leur périmètre d’action est souvent limité à un bassin de vie au sein duquel ils vont de structures en structures sans sembler vouloir ou pouvoir engager de démarches de stabilisation.
  • Des grands lycéens, des jeunes étudiants et des jeunes travailleurs qui s’engagent peu à peu dans l’errance à l’occasion de dynamiques festives (locales, hebdomadaires, estivales, festivalières) et par la rencontre des publics déjà en errance présents dans leurs proximités.

    → Dernière mise en ligne.

  •  Sujet : Modélisation d’interventions éducatives et sociales coordonnées
  •  Auteur - Théme  : Association "Dans la rue". Montréal, Canada


Vous êtes ici : Accueil » Actualités » in memoriam Pedro MECA

>>in memoriam Pedro MECA

20 février 2015

Pedro Meca est décédé mardi 17 février. Prêtre dominicain, amoureux de la vie, il était travailleur social auprès des paumés et des SDF.
On se souviendra de l’épique "Bistrot du curé", bar de nuit et de prévention du bas de Saint Michel à Paris, lieu de passage de tous les paumés du quartier où un travail social de proximité s’inventait, et où la notion de "bas seuil d’exigence" était mise en acte bien avant que d’autres la découvrent et l’importent d’Amérique. On se souviendra aussi de l’invention de "La moquette" rue Gay Lussac à Paris, lieu d’accueil de nuit (toujours actif) où on ne dort pas, lieu de rencontre de SDF, d’ADF (avec domicile fixe), de stagiaires en travail social, de militants et de bénévoles, d’artistes parfois autoproclamés, où on ne sait pas toujours qui est qui... et où il y a de la vie, une sacrée vie même parfois !
Il y a quelques mois Pedro répondait immédiatement, comme d’habitude, à des jeunes en formation qui cherchaient à élargir leur compréhension des jeunes en errance.
Il était un des compagnons du réseau "Jeunes en errance" dont il avait suivi avec attention et intérêt la naissance.


Retour en Haut

Accueil - Contact - Mentions légales

Site développé sous SPIP 3.1.6
RSS RSS 2.0