Des Jeunes agés de 16 à 30 ans qui disent qu’ils ont choisi cette vie.

  • Des jeunes en errance dite « active », qui affirment avoir choisi ce type de vie dans une démarche de rupture sociale construite. Ils sont punks, zonards, travellers…
  • Des jeunes en errance dite « territoriale », emportés dans une dynamique d’échecs et d’exclusion, qui subissent l’errance et qui s’y adaptent de façon à survivre. Leur périmètre d’action est souvent limité à un bassin de vie au sein duquel ils vont de structures en structures sans sembler vouloir ou pouvoir engager de démarches de stabilisation.
  • Des grands lycéens, des jeunes étudiants et des jeunes travailleurs qui s’engagent peu à peu dans l’errance à l’occasion de dynamiques festives (locales, hebdomadaires, estivales, festivalières) et par la rencontre des publics déjà en errance présents dans leurs proximités.



Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Le rapport annuel de la fondation Abbé Pierre sur le logement

>>Le rapport annuel de la fondation Abbé Pierre sur le logement

5 février 2019

Voici le 24ème rapport, appuyé sur l’année 2018.
On y lira avec une attention particulière les parties consacrées aux sorties d’ASE et au "logement d’abord".
Ce rapport est extrêmement bien documenté, tant en textes de référence, en travaux de recherche qu’en présentation d’actions en cours.

Voir en ligne : 24ème rapport (2018) fondation Abbé Pierre


Retour en Haut

Accueil - Contact - Mentions légales

Site développé sous SPIP 3.1.6
RSS RSS 2.0