Des Jeunes agés de 16 à 30 ans qui disent qu’ils ont choisi cette vie.

  • Des jeunes en errance dite « active », qui affirment avoir choisi ce type de vie dans une démarche de rupture sociale construite. Ils sont punks, zonards, travellers…
  • Des jeunes en errance dite « territoriale », emportés dans une dynamique d’échecs et d’exclusion, qui subissent l’errance et qui s’y adaptent de façon à survivre. Leur périmètre d’action est souvent limité à un bassin de vie au sein duquel ils vont de structures en structures sans sembler vouloir ou pouvoir engager de démarches de stabilisation.
  • Des grands lycéens, des jeunes étudiants et des jeunes travailleurs qui s’engagent peu à peu dans l’errance à l’occasion de dynamiques festives (locales, hebdomadaires, estivales, festivalières) et par la rencontre des publics déjà en errance présents dans leurs proximités.



Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Addiction et santé mentale en hébergements au temps du confinement

>>Addiction et santé mentale en hébergements au temps du confinement

15 avril 2020

Appuyée sur Fédération Addiction, la DIHAL vient de diffuser une note de recommandations portant sur l’accompagnement de personnes présentant des problématiques d’addiction ou des troubles de santé mentale dans le cadre de la pandémie covid-19.

Voir en ligne : Recommandation DIHAL Addiction-Santé mentale en hébergement confiné


Retour en Haut

Accueil - Contact - Mentions légales

Site développé sous SPIP 3.1.6
RSS RSS 2.0