Des Jeunes agés de 16 à 30 ans qui disent qu’ils ont choisi cette vie.

  • Des jeunes en errance dite « active », qui affirment avoir choisi ce type de vie dans une démarche de rupture sociale construite. Ils sont punks, zonards, travellers…
  • Des jeunes en errance dite « territoriale », emportés dans une dynamique d’échecs et d’exclusion, qui subissent l’errance et qui s’y adaptent de façon à survivre. Leur périmètre d’action est souvent limité à un bassin de vie au sein duquel ils vont de structures en structures sans sembler vouloir ou pouvoir engager de démarches de stabilisation.
  • Des grands lycéens, des jeunes étudiants et des jeunes travailleurs qui s’engagent peu à peu dans l’errance à l’occasion de dynamiques festives (locales, hebdomadaires, estivales, festivalières) et par la rencontre des publics déjà en errance présents dans leurs proximités.

>>Bordeaux Novembre 2009

1er janvier 2010
Auteur : 


Pourquoi ce colloque ?

François Chobeaux. Animateur du réseau national Jeunes en errance

Histoire des actions en direction des jeunes en errance. Réflexions sur cette catégorie et ses évolutions.
François Chobeaux. Animateur du réseau national Jeunes en errance

Emergence d’une méthode d’analyse des questions et de construction des réponses.

Pierre Coupiat. Sociologue, réseau Errance

Lectures territoriales de la prise en compte de la marginalité des jeunes
Djemila Zeneidi, Chargée de recherche au CNRS, réseau Errance

Les acquis des travaux du réseau Errance (relectures thématiques des comptes-rendus des rencontres annuelles 1998-2008)

Santé et addictions
Marie-Xavière Aubertin, étudiante en sociologie, CEMEA

Habitat et logement
Agnès Creyemey, animatrice, et Jean Hugues Moralès, éducateur, CEID-Bordeaux

Travail-boulot-revenus
Myriam Biodjekian, éducatrice, Mission Insertion Musique, ADSEA 26, Valence

Souffrance psychique et psychopathologie
Eric Bertran, animateur, accueil de jour, CCAS, Rouen, et Valérie Vicomte, éducatrice, PAPS, Rouen

Table ronde et débat avec François Chobeaux, Pierre Coupiat et Djemila Zeneidi (EN ATTENTE DE DECRYPTAGE)

Les pratiques avec les « itinérants » à Montréal et au Québec (EN ATTENTE DE DECRYPTAGE)
Serge Bruneau, ville de Montréal
France Labelle, directrice du Refuge des jeunes

Quel travail demain ?
Propositions issues de trois groupes de réflexion (EN ATTENTE DE DECRYPTAGE)

Rapporteurs : Léonard Nzitunga, directeur de l’association l’Abri, Dreux ; Régis Pierret, formateur à l’ITSRA, Clermont Ferrand ; Christian Liotard, éducateur centre ville Valence, ADSEA de la Drôme, avec Hubert Fournier, animateur, équipe centre ville Clermont Ferrand, ADSEA du Puy de Dôme.

Article tiré du site : https://jeunes-en-errance.cemea.asso.fr
Rubrique:  Les Actes des Rencontres annuelles du réseau