Des Jeunes agés de 16 à 30 ans qui disent qu’ils ont choisi cette vie.

  • Des jeunes en errance dite « active », qui affirment avoir choisi ce type de vie dans une démarche de rupture sociale construite. Ils sont punks, zonards, travellers…
  • Des jeunes en errance dite « territoriale », emportés dans une dynamique d’échecs et d’exclusion, qui subissent l’errance et qui s’y adaptent de façon à survivre. Leur périmètre d’action est souvent limité à un bassin de vie au sein duquel ils vont de structures en structures sans sembler vouloir ou pouvoir engager de démarches de stabilisation.
  • Des grands lycéens, des jeunes étudiants et des jeunes travailleurs qui s’engagent peu à peu dans l’errance à l’occasion de dynamiques festives (locales, hebdomadaires, estivales, festivalières) et par la rencontre des publics déjà en errance présents dans leurs proximités.

>>La Rochelle - Novembre 2006

1er février 2007
Auteur : 

déroulé

Première journée.

Matinée : Accueil, ouverture.
Dynamiques globales et ambiances professionnelles autour de l’errance.

Démarrage en trois groupes d’échanges sur trois entrées « publics » : errance active, errance subie-immobile, fêtes nocturnes.

Après midi : Suite des échanges des trois groupes du matin.
Puis mise en commun des travaux des groupes, et échanges à l’ensemble des participants.

Reprise en trois groupes (2 groupes errance active ou immobile, 1 groupe jeunes) sur la question « quels souhaits, quelles demandes… au Père Noël ou aux candidats aux élections ? »

Deuxième journée

- Matinée : suite des trois groupes de la fin d’après midi de la, veille, puis mises en commun et échanges collectifs.

- Fin de matinée : réception par la municipalité de La Rochelle. Echanges avec Maryline Simonet, Maire-adjoint de La Rochelle chargée de la prévention, et membre du comité départemental de soutien à la candidature de Ségolène Royal, sur les perceptions du travail social qu’ont les participants au filtre des élections nationales à venir.

- Après midi : Visionnement de quatre courts films Tarbais apportés par Denis Pene sur des repas collectifs, festifs, publics, organisés avec la zone locale et des associations caritatives. Puis visionnement d’un projet photo Brestois : « comment les zonards voient la ville ».

Article tiré du site : https://jeunes-en-errance.cemea.asso.fr
Rubrique:  Les Actes des Rencontres annuelles du réseau