Des Jeunes agés de 16 à 30 ans qui disent qu’ils ont choisi cette vie.

  • Des jeunes en errance dite « active », qui affirment avoir choisi ce type de vie dans une démarche de rupture sociale construite. Ils sont punks, zonards, travellers…
  • Des jeunes en errance dite « territoriale », emportés dans une dynamique d’échecs et d’exclusion, qui subissent l’errance et qui s’y adaptent de façon à survivre. Leur périmètre d’action est souvent limité à un bassin de vie au sein duquel ils vont de structures en structures sans sembler vouloir ou pouvoir engager de démarches de stabilisation.
  • Des grands lycéens, des jeunes étudiants et des jeunes travailleurs qui s’engagent peu à peu dans l’errance à l’occasion de dynamiques festives (locales, hebdomadaires, estivales, festivalières) et par la rencontre des publics déjà en errance présents dans leurs proximités.

>>Mazère - décembre 2005

1er février 2006
Auteur : 

déroulé

  • Première journée.

Matinée : Accueil, ouverture.

Les dynamiques 2005 du réseau.
Démarrage en deux groupes d’échanges sur les deux e
ntrées proposées dans l’invitation.

Après midi : Suite des échanges des deux groupes du
matin.
Puis mise en commun des travaux des deux groupes, et réactions de l’ensemble des participants.

  • Deuxième journée

Matinée : trois groupes de travail sur trois thèmes
issus des échanges de la veille.

Après midi : mise en commun des travaux des trois g
roupes du matin.

Projets 2006 du réseau : travaux de recherche, réseaux régionaux.

Article tiré du site : https://jeunes-en-errance.cemea.asso.fr
Rubrique:  Les Actes des Rencontres annuelles du réseau