Des Jeunes agés de 16 à 30 ans qui disent qu’ils ont choisi cette vie.

  • Des jeunes en errance dite « active », qui affirment avoir choisi ce type de vie dans une démarche de rupture sociale construite. Ils sont punks, zonards, travellers…
  • Des jeunes en errance dite « territoriale », emportés dans une dynamique d’échecs et d’exclusion, qui subissent l’errance et qui s’y adaptent de façon à survivre. Leur périmètre d’action est souvent limité à un bassin de vie au sein duquel ils vont de structures en structures sans sembler vouloir ou pouvoir engager de démarches de stabilisation.
  • Des grands lycéens, des jeunes étudiants et des jeunes travailleurs qui s’engagent peu à peu dans l’errance à l’occasion de dynamiques festives (locales, hebdomadaires, estivales, festivalières) et par la rencontre des publics déjà en errance présents dans leurs proximités.



Accueil > > Jeunes en errance > Rubrique Les bulletins d’informations du réseau >

Informations pour les intervenants (structures au travail avec des jeunes en errance)

>>Bulletin errance 032-2013 (2013-1)

1er février 2013

 Auteur - Théme :  rencontres nationales « Jeunes en errance » 20 12 / recherche « Jeunes en errance et addictions » / Ministères / convention « Jeunes en errance » 2013-2015 / États Généraux du travail social... et le r éseau Errance ?

 Sujet : Informations pour les intervenants (structures au travail avec des jeunes en errance)

Réalisé et diffusé par les CEMÉA av
ec l’aide financière du Ministère des Affaires
Sociales (Direction Générale de la Cohésion Sociale
). Il est adressé aux structures au travail
avec des jeunes en errance.


Document(s) lié(s) à cet article

Bulletin errance 032-2013 (2013-1)
[62.5 ko]

Retour en Haut

Accueil - Contact - Mentions légales

Site développé sous SPIP 3.1.6
RSS RSS 2.0